• La maison sur la colline

    Doux rêve

     

    Qu’il est beau mon village

    Là haut sur la colline

    Sous le soleil, sous l’orage

    Il se livre en comptine

     Quelques pierres roulent sous mes pas

    Pour m’accompagner un instant

    Et font une pose sur le replat

                                  Jusqu’au prochain passant.

     Ma maison se perd dans les nuages

    Là haut sur la colline

    La brume la protège des outrages

    Et des pensées mesquines.

                                                             La bruine ruisselle sur ses ardoises

    Et la petite maison lentement

    S’offre  des couleurs turquoise

    Au soleil qui se lève lentement.

    La colline comme une femme

    S’éveille diffusant ses parfums

    Et mon cœur s’enflamme

    De ses tableaux aux mille dessins.

     Sur le chemin escarpé

    Mes pensées vagabondent

    Le nez offert à l’ondée

    Je poursuis tranquillement ma ronde.

     

    Je  marche dans du coton…

    Mais d’une  caresse brève

    L’aurore vole mon rêve

    Il serait tant que je me lève

    Ici, c’est la vie pour de bon.

     

    Roland

     

     

    La Pauvre Vieille »
    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :