• Au nom de la Rose

    Au nom de la rose.

     

    Cueillir les roses de l’éternelle jeunesse

     

    Hiver et autres saisons qui nous dépriment

     

    Rien que pour leur tendre délicatesse

     

    Invitation sans faire-part au rêve sublime

     

    Sans jamais craindre leur tendresse

     

    Tenir dans notre main leur bonheur intime

     

    Inscrire dans les orages de nos vies leur sagesse

     

    Ne plus avoir peur de l’espérance ultime

     

    Encore, comme d’une épine qui nous blesse.

     

    Roland

     

     

     

    « La porte ouverteL'arbre nu. »
    Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :